Pour l'utilisation des médias d'information - Ce n'est pas un document officiel
UNCTAD/PRESS/MA/2020/014
L’Afrique pourrait gagner 89 milliards de dollars par an en freinant les flux financiers illicites - nouveau rapport de la CNUCED

Geneva, Suisse, 23 septembre 2020

La lutte contre la fuite des capitaux et les flux financiers illicites en Afrique pourrait générer de nouveaux fonds pour répondre à la crise COVID-19 sur le continent, selon le Rapport 2020 sur le développement économique en Afrique de la CNUCED qui sera lancé le 28 septembre.

L'ONU estime que les pays africains devront réunir au moins 200 milliards de dollars pour faire face aux coûts socio-économiques de la pandémie COVID-19, en plus des dépenses de santé d'urgence.

Le nouveau rapport de la CNUCED estime que 88,6 milliards de dollars par an quittent le continent sous forme de fuite illicite de capitaux, c'est-à-dire de richesses envoyées et détenues à l'étranger. Le maintien de ces fonds sur le continent peut stimuler la réponse à la COVID-19 et renforcer la résilience future des économies africaines.

Les journalistes ayant accès à la salle de presse virtuelle de la CNUCED pourront télécharger le communiqué de presse et le rapport.

L'accès à cette salle de presse est soumis à l'obtention d'un mot de passe. Pour l'obtenir, prière de remplir le formulaire sur le site de la CNUCED.

Après levée de l'embargo, ces documents pourront être téléchargés sur le site général de la CNUCED.

Si vous souhaitez des informations complémentaires ou fixer d'ores et déjà des interviews avec des experts de la CNUCED, n'hésitez pas à contacter le service de l’information et de la communication de la CNUCED (+41 22 917 5549/8038, + 41 79 502 43 11 ou unctadpress@unctad.org).